slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

You are here

Derniers dépôts du CIHAM sur HAL SHS

[hal-03679972] « L’Impossible roi féminin de Torelore (Aucassin et Nicolette, fin XIIe s. ou début XIIIe) »

Tue, 14/06/2022 - 13:32
Depuis sa redécouverte, au XVIIIe siècle, rien, dans "Aucassin et Nicolette", n’a autant gêné les médiévistes que l’épisode du royaume de Torelore, et surtout son roi impossible, aux deux sens du terme, car, tout chimérique qu’il fût, ils ne l’ont pas supporté. On retrace dans l’article l’histoire de la réception de "Torelore" dans la diachronie, jusqu’à l’époque moderne, en montrant en particulier que la théorie de la « couvade » n’est que le dernier rempart (après la censure pure et simple) de ceux qui se refusent toujours à voir ce que dit le texte, tant il les choque. Notre thèse est que le monde prétendument fou de "Torelore" est en réalité un royaume utopique. Il sert à dénoncer la vraie folie aux yeux de l’auteur (en lequel nous subodorons quelque hérétique), celle du monde féodal de fiction où vivent ses héros, lui même reflet de la société féodale réelle à laquelle il appartenait, et qu’il n’aimait pas. Pouvoir, féminité et virilité sont au cœur de la réflexion à laquelle il nous convie.

[hal-02023237] La Mouline (Bruguières, Haute-Garonne). De la nécropole du Haut Moyen Âge au moulin d’Époque Moderne

Wed, 01/06/2022 - 06:03
La fouille archéologique de sauvetage de la nécropole de La Mouline (commune de Bruguières, Haute-Garonne), à 20 km au nord de Toulouse, menacée par la construction d’un lotissement, a livré des informations sur l’occupation du site durant le haut Moyen Âge. Installé dans la plaine alluviale de la Garonne sur une terrasse bordant le cours de l’un de ses affluents, l’Hers, le site est fréquenté durant la Protohistoire, comme en témoigne le matériel résiduel recueilli, mais c’est pour l’essentiel du VIIIe au XIIIe s. qu’il connaît la plus importante occupation. Sans qu’un édifice de culte ait pu être repéré dans l’emprise de la fouille, une importante nécropole s’est développée, dont on peut estimer le nombre d’inhumations à un millier au moins. 332 sépultures et 185 fosses d’extraction, silos et fosses-dépotoirs ont été repérés dans les différents sondages couvrant environ 4500 m², dont 1500 m² environ ont fait l’objet d’une fouille fine, mais la surface explorée atteint à peine un quart de la surface totale du site. Les deux fenêtres fouillées exhaustivement ont montré l’existence de regroupements de sépultures progressivement colonisés par des aires d’ensilage, ainsi que la présence d’un habitat en bordure de la nécropole ; si les formes de cet habitat, représenté par quelques trous de poteaux, des foyers et un four domestique, sont mal définies, il semble que la nécropole ait attiré une population dans son environnement proche, phénomène qu’il faut probablement attribuer au privilège d’immunité lié au cimetière. Les aires d’ensilage installées au milieu des inhumations et contemporaines de celles-ci sont caractéristiques de ce phénomène. On doit par ailleurs envisager l’existence de zones d’inhumations et de stockage correspondant à des cellules familiales. Les inhumations successives dans les mêmes fosses, ainsi que les nombreuses réductions témoignent en outre en négatif de l’existence de marquages de surface des tombes permettant leur réouverture. Les sépultures, en pleine terre ou en coffrages de planches, avec parfois des fosses anthropomorphes, sont dénuées de dépôts funéraires pour le VIIIe s. Dès le IX e s. cependant, et surtout aux Xe et XIe s., les céramiques funéraires déposées aux pieds des défunts apparaissent et fournissent un lot de mobilier particulièrement intéressant pour cette période encore mal connue dans la région toulousaine. La longue durée d’utilisation du site a par ailleurs conduit à la multiplication des inhumations sur une surface restreinte, occasionnant de fréquents recoupements des sépultures anciennes. La nécropole est abandonnée au cours du XIIe s. et l’habitat lui-même semble délaissé. On ne peut que constater une lacune dans la documentation pour la fin du Moyen Age, et ce n’est qu’au cours de l’Époque Moderne que le site est à nouveau occupé avec un moulin situé sur le cours de l’Hers en bordure de la nécropole.

[tel-03675202] Comparaison des conditions de vie de populations côtières et de montagne (dans le territoire d’Albanie du Nord), de l’Antiquité tardive au début de la période ottomane

Tue, 24/05/2022 - 05:43
L'objectif principal la comparaison des conditions de vie dans les sociétés vivant près de la mer et les sociétés vivant à l’intérieur des terres, durant le Moyen Age, dans le territoire de l’Albanie du nord. Pour attendre cet objectif, ont été étudiés des squelettes provenant de quatre cimetières, ceux de Lezha et Shkodra, proches de la mer, et ceux de Komani et Grazhdani, à l’intérieur du pays. Les données anthropologiques et paléopathologiques qui ont été prises en considération pour cette étude proviennent de 620 individus issus de ces quatre cimetières. Pour évaluer les conditions des vies de chaque population ont été observés la stature, l’état dentaire, les marqueurs d’activité (lésions dégénératives liées à l’activité physique), la fréquence de la violence (en observant les lésions traumatiques), les marqueurs de stress (hypoplasie et cribra orbitalia) et les lésions infectieuses. Au vu des résultats obtenus par l’analyse des données, on note que certaines différences existent entre les deux groupes des populations (celles qui vivent près de la mer et celles qui vivent à l’intérieur du pays).Concernant l’état dentaire et les marqueurs du travail, les différences ne sont pas très importantes et on peut dire que les quatre populations avaient de conditions de vie très médiocres. Par contre, la différence est importante en ce qui concerne la fréquence de la violence, plus présente dans les populations vivant près de la mer, probablement parce qu’elles se sont trouvées au centre d’évènements historiques importants pendant le Moyen Age.

[tel-03675198] La passion de l'histoire : les archives de Pierre Pansier (1864-1934) (Avignon, dépôt de la Fondation Calvet à la Médiathèque Ceccano)

Tue, 24/05/2022 - 05:43
Cette thèse souhaite cerner l’évolution des pratiques matérielles et intellectuelles de la production du savoir par les amateurs au début du XXe siècle à travers l'étude du fonds Pierre Pansier (1864-1934), dépôt de la Fondation Calvet à la Médiathèque Ceccano d'Avignon. Grâce à ces archives, ce sont les méthodes d’écriture de l’histoire par un érudit autodidacte qui apparaîtront ainsi que l'importance du réseau et des sociétés savantes dans le travail d'élaboration des connaissances.

[hal-03233492] Understanding anatomical plasticity of Argan wood features at local geographical scale in ecological and archaeobotanical perspectives

Thu, 19/05/2022 - 17:45
The emergence of the Argan tree as an agricultural, pastoral, cultural, economic and ecological keystone species in Southern Morocco is considered to be linked to the settlement of agropastoral communities that favored its expansion. Nevertheless, the use and exploitation of Argan tree is documented by both few medieval written sources and archaeobotanical studies, from a single location, Îgîlîz (Toughmart, Morocco), a famous medieval site of the Anti-Atlas Mountains. Therefore, data remain scarce regarding the type of Argan communities exploited at this period. In order to document this question, a quantitative eco-anatomical approach aiming to understand variations of wood characters involved in sap conduction and reserve storage, is developed from modern samples collected in the area of Îgîlîz. Results show that diameter of branches and environmental factors are the major parameters explaining plasticity of wood anatomical characters. Quantitative eco-anatomical features of Argan archaeological charcoal confronted to two statistical models, allow assessing both the diameter of the branches from which it derives and the agro-ecological conditions of tree growth and development. This preliminary study may be considered as a relevant and pioneering work for the understanding of the eco-history of the Argan tree, and of its use and exploitation during the past.

[hal-03661871] Où est donc Brocéliande ? Jalons dans l'histoire d'une forêt légendaire, et réflexions personnelles.

Thu, 12/05/2022 - 05:45
Le présent article retrace, à très grands traits, l'histoire de la légendaire forêt de Brocéliande et ses "avatars", depuis sa première mention (vers 1160), dans "Le Roman de Rou" de l'écrivain anglo-normand Wace, jusqu'aux réécritures contemporaines, y compris celles de la littérature dite "populaire". Il s'agit au départ d'un cours destiné à des étudiants de seconde année de Licence de Lettres.

[halshs-03203370] L'alleu et les degrés de la possession foncière dans le contado florentin (XIIe siècle)

Fri, 06/05/2022 - 05:46
La notion d'allodium n'était guère familière aux notaires florentins, mais l’idée d’un bien foncier tenu en propriété, aliénable et transmissible était en revanche très diffusée. Dans ce pays fortement marqué par le droit romano-lombard, les actes mentionnaient souvent le jus proprietatis. Ce qui était sans doute normal, pour les notaires toscans, c’était de considérer qu'un bien foncier pût être librement aliéné et transmis. Il semble bien qu’une part importante de la population ait été en mesure d’intervenir dans le marché de la terre. Quant à désigner ces possessores comme des alleutiers, c’est un autre problème : le mot d’allodium était très rare dans les actes notariaux et ne venait se substituer qu’en de rares occasions aux notions plus courantes de possessio ou de proprietas. L’abondante documentation relative au territoire florentin offre donc un éclairage décalé sur la question de l'alleu et des alleutiers. À travers quelques sondages dans cette documentation, et en me concentrant sur le XIIe siècle, j’interroge ici le terme d’alleu, dans ses quelques occurrences et m’intéresse en outre à l’écho qu’offre la documentation florentine à l’image historiographique du « petit alleutier ».

[hal-03481089] SegmOnto

Fri, 06/05/2022 - 05:45
[...]

[hal-03651981] Le « Mouton doré », prix du tournoi de Châlons dans "Sone de Nansay" (entre 1270 et 1280)

Fri, 29/04/2022 - 05:35
Nous expliquons, glossaires et textes littéraires à l’appui, que le désintérêt dont a été victime, de la part de la critique, le « Mouton doré », prix du tournoi de Châlons-en-Champagne dans le « Roman de Sone de Nansay » (écrit vers 1280), provient d’un contresens linguistique. En ancien français, jusqu’au XVe siècle, le mot « mouton » désigne le bélier (aries). Le « Mouton doré » est par conséquent un bélier que l’on a recouvert de métal précieux pour représenter la Toison d’or. Ceci posé, nous montrons ce que cela implique pour l’organisatrice du tournoi, la comtesse de Champagne, qui a imaginé un tel trophée. On découvre quelles sont ses lectures, et l’image héroïque qu'elle se fait du héros, Sone, un nouveau Jason, dont elle est tombée amoureuse "de loin", sans jamais l’avoir vu, mais dont elle a beaucoup entendu parler, rumeurs et ragots jouant un grand rôle dans le roman.

[hal-03191907] Traces archéologiques en Ubaye

Fri, 29/04/2022 - 05:09
[...]

[hal-03335326] Artificial colorization of digitized microfilms: a preliminary study

Thu, 21/04/2022 - 05:34
A lot of available digitized manuscripts online are actually digitized microfilms, a technology dating back from the 1930s. With the progress of artificial colorization, we make the hypothesis that microfilms could be colored with these recent technologies, testing InstColorization. We train a model over an ad-hoc dataset of 18 788 color images that are artificially gray-scaled for this purpose. With promising results in terms of colorization but clear limitations due to the difference between artificially grayscaled images and "naturaly" greyscaled microfilms, we evaluate the impact of this artificial colorization on two downstream tasks using Kraken: layout analysis and text recognition. Unfortunately, the results show little to no improvements which limits the interest of artificial colorization on manuscripts in the computer vision domain.

[hal-03500584] Thesaurus Exemplorum Medii Aevi : une base de données collaborative sur les exempla médiévaux

Thu, 07/04/2022 - 18:18
Les sermons médiévaux renferment des milliers d’exempla, ou histoires exemplaires, souvent utilisés pour transmettre doctrine et morale religieuses aux fidèles. Ils ont longtemps été considérés comme une part négligeable des textes dogmatiques et moraux, et l’attention s’est focalisée sur eux en tant que sous-ensemble des contes populaires et des fables dans les études littéraires. Avec le tournant anthropologique, une nouvelle approche des exempla en tant que sources culturelles et historiques a été développée, notamment par l’historien Jacques Le Goff et ses héritiers. ThEMA, une base de données des exempla médiévaux, a commencé sa vie dans les années 1990 entre les mains de ces héritiers, et elle s’est développée et transformée jusqu’à nos jours. Elle comporte actuellement plus de 12 000 exempla indexés couvrant un long Moyen Âge s’étendant de l’Europe latine à Byzance et l’Asie, provenant de sources chrétiennes, juives, islamiques et bouddhistes. Chaque exemplum est soigneusement encodé, accompagné de métadonnées et relié à des mots-clés et des thésaurus, afin de permettre aux chercheurs de lancer une grande variété de requêtes au sein de ce corpus d’artéfacts culturels. La plus récente transformation de ThEMA a été sa conversion au format XML-TEI au sein d’une base de données offrant de puissantes interfaces qui ont permis au projet de s’engager entièrement dans les standards des « FAIR data », afin d’assurer longévité et usage élargi des données pour les chercheurs et le grand public.

[hal-03543185] Kings among kinglets? Carolingian dynastic identity at the dawn of the post-Carolingian age

Fri, 01/04/2022 - 05:48
The collapse of the Carolingian Empire in 888 dramatically changed the political and ideological landscape of Western Europe. For the first time since 751, in the kingdoms that formerly formed the Frankish Empire power was taken by non-Carolingian kings, who effectively broke the monopoly on kingship held by the descendants of Pepin the Short. However, the end of the Empire did not mean the end of the royal family itself: after 888, there were still kings who perceived themselves as members of Carolingian stirps regia. This article deals with three of the post-888 rulers, Berengar of Italy, Louis of Provence and Charles the Simple, who aspired to present themselves as the true heirs to the Carolingian tradition. Nonetheless, their not-so-self-evident adherence to the former royal family clearly demonstrates that the crisis of 888 did not only leave its mark on the political shape of the post-Carolingian Europe, but more importantly it touched the very idea of Carolingian familial identity.

[halshs-00369266] Sallanches (France, Haute-Savoie) : une petite ville de montagne à la fin du Moyen Age

Thu, 31/03/2022 - 16:24
Présentation de l'évolution urbanistique et politique de la ville de Sallanches aux XIVe et XVe siècles

[hal-03621531] Écrire le désordre monstrueux : l'inceste et la mort annoncée d'Arthur dans la Suite-Huth du Roman de Merlin (ca 1235-1240)

Thu, 31/03/2022 - 06:09
Pour dire le désordre initial, fondamental, mais qui relève de l’informulable, du tabou, l’inceste d’Arthur, cause de sa mort et de la destruction de son royaume, l’auteur de la « Suite-Huth du Roman de Merlin » a multiplié les techniques. Des plus classiques (ellipse, style biblique, cauchemar allégorique, prophète interprétant les songes) aux plus novatrices. Il reprend les créations de ses devanciers, opère de subtiles modifications, nous invite à infléchir notre lecture dans un certain sens. Telle la méditation près d’une source, et, surtout, la « Beste glatissant ». Mais, l’inceste commis, les horreurs ne cessent pas, au contraire ! Tout lecteur découvrant ce roman est frappé par le caractère suspect, sinon malsain, qu’y revêtent les rapports entre consanguins. Ce sont qu’histoires de haines inexpiables entre frères et sœurs, frères et frères. Ou d’apparentes « mescheances » (malchances) aux tragiques conséquences. Nous croyons, et essayons de montrer dans le présent article, que l’auteur a pris prétexte de l’histoire arthurienne pour s’essayer à écrire le désordre monstrueux introduit dans le monde par un principe de chaos qu’à son époque on appelle le Diable, et que nous appelons l’Inconscient. Pour voir comment le « Diable » procède, il faut suivre le conseil que l’écrivain nous donne par l’intermédiaire de la « Beste glatissant », véritable clé du livre : s’intéresser au « dedens », compléter les manques, s’interroger sur les absences, combler les trous dans la chronologie ou la psychologie. La « Suite Huth » requiert du lecteur une véritable érudition en matière de littérature arthurienne, mais surtout elle exige de lui sa participation active. C’est à lui, non d’écrire, mais de lire le désordre le plus monstrueux : celui qui est caché entre les lignes.

Pages