slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Derniers dépôts du CIHAM sur HAL SHS

[halshs-02915322] Carità, salvezza e profitto terreno. Alcune riflessioni sull’economia della povertà tratte dall’esempio dei Pazzi di Avignone (XIV-XV secolo

jeu, 22/09/2022 - 09:28
Version de l'auteur (Draft) Article publié dans Quaderni Storici, 162 (2019), p. 619-637. I rapporti tra carità, economia del bene comune e profitti mercantili alla fine del medioevo sono ormai noti e ben studiati sia nell'ambito delle attività delle compagnie e societates, delle chiese e degli istituti caritatevoli, sia nella testualità etico-economica dei trattati scolastici e dei manuali per confessori 1. Tuttavia, mentre quest'ultimo variegato insieme di fonti pare attestare uno stretto collegamento tra questi due tipi di produzione e di circolazione della ricchezza, la loro perfetta continuità non è stata ancora chiaramente dimostrata a partire dall'analisi di un altro genere di fonti, ovvero quelle prodotte dalle attività dei mercanti 2. Vari enti pii e caritatevoli della fine del Medioevo e dell'inizio dell'età moderna hanno spesso assunto anche le funzioni di istituti bancari o sono stati, come gli ha definiti Gabriella Piccinni, delle « imprese della carità pubblica 3 ». Non tutti ovviamente 4. Ma un certo numero di pratiche e di meccanismi, e anche di modi di ragionare e di pensare l'attività caritativà così come le sue funzioni socio-politiche ed economiche, sembrano corrispondere alla produzione di un « business della carità » a volta ricondotto a un'economia solidale o a la formazione di un principio di Welfare State 5. Nell'interpretare l'economia assistenziale della fine del medioevo, in particolare nelle città italiane, la storiografia oscilla infatti tra invenzione della finanza moderna

[hal-03780302] Between automatic and manual encoding

mar, 20/09/2022 - 05:55
Cultural heritage institutions today aim to digitise their collections of prints and manuscripts (Bermès 2020) and are generating more and more digital images (Gray 2009). To enrich these images, many institutions work with standardised formats such as IIIF, preserving as much of the source’s information as possible. To take full advantage of textual documents, an image alone is not enough. Thanks to automatic text recognition technology, it is now possible to extract images’ content on a large scale. The TEI seems to provide the perfect format to capture both an image’s formal and textual data (Janès et al. 2021). However, this poses a problem. To ensure compatibility with a range of use cases, TEI XML files must guarantee IIIF or RDF exports and therefore must be based on strict data structures that can be automated. But a rigid structure contradicts the basic principles of philology, which require maximum flexibility to cope with various situations. The solution proposed by the Gallic(orpor)a project1 attempted to deal with such a contradiction, focusing on French historical documents produced between the 15th and the 18th c. It aims to enrich the digital facsimiles distributed by the French National Library (BnF).

[halshs-02073276] Jeux et superstitions en milieu urbain médiéval. Le cas de Ṣabra al-Manṣūriyya au travers des fouilles archéologiques

lun, 12/09/2022 - 09:28
L’approche archéologique permet d’aborder sous un angle complémentaire des sources textuelles – en se substituant parfois à elles – de nombreux aspects de la vie quotidienne médiévale en milieu urbain et d’aller donc au-delà de ce qui transparaît le plus souvent de ce quotidien (prier, se protéger, habiter, se nourrir, soigner son hygiène, pratiquer une activité artisanale, etc.). Alors qu’ils durent occuper une grande place dans l’esprit des habitants de la ville, d’autres aspects sont considérés à tort comme secondaires, peut-être parce que leurs indices sont moins présents, ou plus encore parce qu’ils ne sont pas toujours vus et pris en compte par les archéologues dans leurs publications. Les fouilles anciennes de Ṣabra al-Manṣūriyya ont livré des objets permettant de discuter de deux de ces activités mal documentées et peut-être parfois confondues : le jeu et les pratiques magiques. C’est à leur présentation que sont consacrées ces quelques pages. On s’y interroge sur leur signification et sur leur éventuelle spécificité urbaine puisque, pour l’un des cas, les parallèles connus nous renvoient à Fusṭāṭ et à la Qal‘a des Banū Ḥammād.

[halshs-03506180] Old Fiddle, Good Tune

mar, 30/08/2022 - 13:32
In this article the author presents and edits a set of texts, two model sermons "In capite ieiunii" and two Parisian reportationes by the same preacher, Gilbert of Tournai (OFM , d. 1284), at different moments of his career. The study of those texts offers a rare insight into the mental toolbox of a preacher, showing how Gilbert was able to craft different sermons, over a number of years, by recycling, repurposing and enriching a favourite set of preaching material. This also raises the issue of transmission and transformations of the preaching material, through the prism of live performances, memory, and written records.

[halshs-02980795] Le passage des ibadites de l’oued Mya à l’oued Mzab. Perspectives archéologiques

lun, 29/08/2022 - 12:33
L’abandon de l’oasis méridionale de Warğlān (la Sedrata de l’historiographie) et le basculement du centre de gravité du peuplement vers le site de l’actuelle Ouargla (peut-être déjà partiellement occupé) durent se produire au tournant du VIIe H./XIIIe siècle. Cette émergence de Ouargla comme établissement principal de la région pourrait avoir correspondu à l’imposition d’une autorité hafside en 626 H./1228 et, d’une façon plus générale, au poids croissant des communautés malékites faces aux ibadites devenus minoritaires. Mais ce double événement semble bien concomitant, aussi, d’un troisième, lié aux conditions naturelles : l’abaissement inéluctable, dû à la surexploitation, de la nappe artésienne alimentant l’oasis de Sedrata. Toujours est-il que l’on considère encore souvent l’abandon du site de Sedrata et l’émigration de ses habitants vers le Mzab comme la principale – sinon l’unique – origine du peuplement primitif de cette vallée, dont aurait alors commencé la colonisation agricole. Le processus aurait alors été le même que trois siècles auparavant à Sedrata, dont la genèse aurait été liée à la prise de Tahert, au IVe H./Xe siècle, et à l’émigration vers le sud de la population de cette capitale ibadite Dans un cas comme dans l’autre il s’agit sans doute là d’une surinterprétation des faits. En ce qui concerne le Mzab, de trop rares sources écrites et certaines traditions orales tardives laissent entendre que sa fréquentation par des groupes provenant de Warğlān remonte à une époque antérieure et qu’il avait constitué assez tôt une aire satellite et économiquement complémentaire de ces oasis méridionales. Après avoir passé brièvement en revue les arguments contribuant à cette révision du processus de peuplement de la vallée, nous nous interrogeons sur la possibilité de faire intervenir dans cette discussion les indices archéologiques encore observables, de nature hélas disparate et, pour beaucoup, en voie de disparition sous l’effet de la croissance urbaine récente.

[halshs-03405598] Albalat: posibilidades y limitaciones de los análisis faunísticos para la caracterización de los últimos momentos de un asentamiento fronterizo andalusí

lun, 29/08/2022 - 12:23
El asentamiento de Albalat (en la actual Extremadura) vivió su último periodo de actividad en la primera mitad del siglo XII, con una comunidad islamizada bien estructurada y un marcado carácter castrense debido a su situación fronteriza con los reinos cristianos. Uno de los retos de este trabajo es evaluar el impacto del hipotético desgate económico que pudo conllevar un ambiente de guerra latente a través del registro faunístico. Además de informar sobre la explotación del entorno natural, los resultados muestran como algunos recursos (cuernas de cérvido y conchas de Unionidae) fueron aprovechados en actividades artesanales que convivieron con la agricultura y con una ganadería que, como ocurre en general en al-Andalus, se basaba en la cría de Caprini domesticos. Las limitaciones del sistema económico generadas por la situación bélica quedan reflejadas en sistemas de carnicería muy simples (al parecer, desarrollados por los propios consumidores finales) y una importante contribución a la dieta de animales que aparecen como marginales en el resto de Al-Andalus (vacunos jóvenes, cérvidos y, sobre todo, equinos), que relacionamos con una disponibilidad escasa de los Caprini domesticos consumidos normalmente. Finalmente, el análisis de algunos patrones detectados en la disposición estratigráfica de los restos indica que el proceso de declive no se limitó únicamente al asedio final, sino que fue de larga duración, permitiendo el desarrollo de varios niveles de vertidos que sufrieron adecuaciones diversas para mantener el uso de calles y espacios privados.

[halshs-03753661] Le héros et le chef dans l'épopée franco-italienne du XIVe siècle

mer, 24/08/2022 - 05:41
Communication au colloque Le personnage de chanson de geste (Nancy, 12-14 mars 2020). Jean-Claude VALLECALLE CIHAM-Lyon. UMR 5648 Le héros et le chef dans l'épopée franco-italienne du XIV e siècle L'Iliade chante la colère d'Achille, non point celle d'Agamemnon. L'image du héros juvénile estompe quelque peu celle du chef qui se proclame « plus roi » que lui, en un curieux comparatif-comparatif d'un substantif-forgé par le poète, et qu'il relève ironiquement 1. Mais l'inimitié des deux rois achéens manifeste une antinomie plus profonde, et plus générale dans la littérature épique, entre le personnage qui doit commander et guider la communauté, « protecteur de ses hommes » selon la formule homérique 2 , et celui du guerrier que son exceptionnelle personnalité élève au-dessus de la norme commune, faisant de lui un « être en marge », comme le soulignait Jean-Pierre Vernant 3. Le premier se définit tout entier par l'autorité que lui confèrent sa place et sa fonction au coeur même de la société. Et dans l'imaginaire médiéval nulle figure, sans doute, n'en témoigne mieux que celle de Charlemagne, lui qui, disait le sage Naimes, « amprés Deu a (…) sor toz pooir » 4. En revanche, le prestige du héros tient à sa destinée propre et à sa nature supérieure, qui lui assurent une forme d'autonomie en le distinguant du groupe, alors même qu'il en est aussi, paradoxalement, un représentant et en quelque sorte une incarnation. En dépit-ou en raison-de leur singularité, Roland, Guillaume, d'autres encore exercent, chacun à sa manière, une influence considérable sur leurs compagnons. Sans doute cet ascendant n'est-il pas du même ordre que celui du roi, mais il implique, lui aussi, une forme de légitimité, et donc la possibilité, entre ces deux sources d'autorité, d'une tension qui demeure souvent latente mais que la poésie épique ne saurait ignorer totalement.

[halshs-03500941] Un taller de materia ósea en la frontera de al-Andalus

mar, 23/08/2022 - 05:57
El asentamiento fortificado de Albalat (Cáceres) se ubica en lo que se convirtió desde finales del s. XI en una zona fronteriza entre al-Andalus y los reinos cristianos. Su destrucción y consiguiente abandono tras su conquista en torno al año 1142 ha propiciado la conservación de un abundante registro material, bien contextualizado hacia el final de la etapa almorávide. Dentro de las labores artesanales o productivas que se pueden relacionar con la presencia de una guarnición militar, destaca especialmente el reciente hallazgo de un taller de materia ósea donde se fabricaban, entre otros objetos, nueces de ballesta. Estos indicios de trabajo de cuernas de cérvidos y huesos arrojan además una luz nueva sobre los subproductos de la intensa actividad cinegética que otros datos del registro biológico ya habían evidenciado y, más ampliamente, sobre la cadena operativa de este tipo de industria.

[halshs-01453038] Entre tribus et État, entre Maghreb et Mashrek : le califat-imâmat almohade (XIe–XIIIe siècle)

mar, 09/08/2022 - 05:36
Le texte que je présente ici s’inscrit délibérément dans une perspective comparatiste. C’est explicitement pour cette raison que ma participation avait été sollicitée dans le cadre de la réflexion menée par Jean-Philippe Genet sur les mutations politiques dans l’Occident latin au Moyen Âge et sur la question de la forme particulière de domination et de contrôle de la société et du territoire que représente l’« État » tel qu’il s’est développé dans les sociétés latinesoccidentales, depuis le Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne. Sans trop s’avancer, on peut déjà affirmer que les sociétés maghrébines ont emprunté une voie différente de celle des sociétés latines malgré un substrat antique commun.Après avoir brossé rapidement les traits principaux de l’Empire almohade — probablement une des constructions politiques les plus abouties en Islam au Moyen Âge —, cet article reprendra les différents points développés par Jean-Philippe Genet dans son texte de présentation, à partir de l’exemple almohade et plus particulièrement des documents de chancellerie.

[hal-03736532] HTR Models and genericity for Medieval Manuscripts

mar, 26/07/2022 - 05:47
Within the infrastructure of the CREMMA project (Consortium for Handwriting Recognition of Ancient Materials) supported by the DIM (research funded by the Île-de-France Region) MAP (Ancient and Heritage Materials), the CREMMALab 1 project combines research questions, creation and release of data from medieval French literary manuscripts for HTR. The objective of the CREMMALab project is to propose open training data and HTR models for medieval documents. All data and models produced by the project are already available in the CREMMA Medieval repository (Pinche 2022) on HTR-united catalogue (Chagué, Clérice, and Chiffoleau, 2021). In accordance with this objective, the project implements transcription protocols to optimise the training of HTR models and to produce homogeneous and shareable data and models.

[halshs-03723401] Les Loges pour aller de bas en haut et d’une tour à l’autre par l’extérieur, mais sans sortir

sam, 23/07/2022 - 05:45
Le mot loge que l’on trouve souvent dans les textes de la comptabilité savoyarde du milieu du XIIIe à la fin du XVe siècle recouvre plusieurs acceptions allant de la galerie couverte reliant des bâtiments aux fonctions définies, aux simples auvents protégeant des escaliers, et aux cabanes abritant des matériaux, des outils ou des pièces d’engins d’artillerie. C’est sur une toute autre définition de ce terme que veut se situer notre propos. À savoir celui de constructions maçonnées à plusieurs étages ayant pour but de relier horizontalement et verticalement des bâtiments différents, néanmoins représentatifs du pouvoir. À partir de plusieurs exemples disséminés dans les baillages savoyards de Bresse et de Bugey, l’étude se concentre sur le château de Pont-d’Ain, situé aux confins de ces deux entités administratives, pour lequel les sources textuelles et archéologiques sont les plus riches. Enfin, nous verrons l’évolution tant architecturale que conceptuelle et sociale des loges à l’aube de la Renaissance.

[halshs-03723403] « Les bâties du comté de Savoie et du nord Dauphiné au XIV e siècle. Essai de terminologie d'après les sources comptables »

sam, 23/07/2022 - 05:45
Il est assez difficile de donner une définition unique et absolue du mot bastita ou bastida que l'on trouve dans les textes des différentes entités administratives et fiscales des principautés savoyardes et dauphinoises à la fin du XIII e et durant tout le XIV e siècle. Ces termes désignent souvent des fortifications de frontières, proches de puissants châteaux-centres de châtellenie-dont elles dépendent. Mais ils sont également employés avec d'autres acceptions. Par ailleurs, sans que rien n'ait changé ou évolué dans leurs fonctions ou dans leur statut, certains de ces édifices, d'abord nommés bâties, sont appelés châteaux au fil du temps. C'est cet imbroglio terminologique que cet article va tenter de comprendre et d'éclaircir. Les deux espaces géographiques sur lesquels a été menée l'enquête sont ceux de la plaine de l'Ain, située entre cette rivière et le bas Bugey, depuis Pont-d'Ain-au nord-jusqu'au Rhône (fig. 1) et le nord du Grésivaudan qui-entre les massifs de la Chartreuse et de Belledonne, au sud de Montmélian-est une partie de la moyenne vallée de l'Isère (fig. 2). C'est dans ces régions que la guerre qui opposa, de 1282 à 1355, les comtes de Savoie aux dauphins de Viennois ainsi qu'à leurs alliés et vassaux respectifs, fut la plus âpre 1. Elles étaient toutes deux des zones de contacts et de conflits

[halshs-03723373] La production en aljamiado comme frontière discursive (XVe-XVIIe siècles)

ven, 22/07/2022 - 05:53
Cette étude cherche à appréhender la production en aljamiado, au-delà de sa fonction de rempart morisque contre l’évangélisation chrétienne. En reprenant le contexte historique sociolinguistique de ses communautés de production, la notion de frontière permet de considérer ces textes comme la résultante d’un déplacement et d’un dépassement de frontières — géopolitique et linguistique – pour en établir de nouvelles internes – socioculturelles. L’aljamiado, en établissant les normes et valeurs d’une communauté islamique romane, en configure discursivement les cadres socioculturels, interprétables comme une frontière discursive.

Pages