slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Du cas à la règle, de la théorie aux faits : aux racines de la culture juridique européenne

L’École française de Rome, en collaboration avec le CIHAM de Lyon, l’Institut Marcel Mauss-Centre d’études des normes juridiques « Yan Thomas », la School of History de l’Université de Saint Andrews e le Dipartimento di Giurisprudenza de l’Università « Roma Tre » organise à Rome un atelier doctoral du 18 au 23 février 2019 intitulé Du cas à la règle, de la théorie aux faits : aux racines de la culture juridique européenne. 

 

Dans l’histoire du Moyen Âge européen continental, le droit est réduit de manière erronée à sa dimension abstraite. La norme et les collections de normes sont considérées comme de la « théorie », distantes et même étrangères aux « faits » concrets. L’atelier vise à infléchir cette approche en valorisant le lien toujours existant entre faits et théorie, cas et abstraction, événement historique et norme. L’objectif est de sensibiliser des jeunes chercheurs de nationalités différentes à la question de l’historicité du droit à différentes époques, dans des contextes laïques ou religieux, en les invitant à réfléchir sur cet aspect dans leur propre recherche. L’atelier est ouvert aux étudiants en sciences humaines et sociales mais également aux étudiants ayant reçu une formation juridique, afin d’inciter ceux qui ont fait des études d’histoire, de sociologie, d’anthropologie ou de philosophie à réfléchir à l’impact théorique du cas concret tels qu’ils le traitent dans leurs disciplines, et afin d’inciter ceux qui ont fait des études de droit à valoriser les racines historiques et les contextes concrets qui inspirent les normes, les textes doctrinaires ou les collections de lois en tant qu’objets d’analyse de leur propre recherche doctorale. Ce travail, sous la direction d’historiens du droit et d’historiens italiens, français et anglais, entend mettre en discussion la séparation drastique qui, depuis le XIIe siècle, s’est vérifiée entre les deux grandes familles juridiques européennes: la civil law continentale et la common law anglo-saxonne. L’approche « casuistique » du droit, qui se fonde sur la centralité du cas historique dans l’analyse de la dimension juridique, représente en effet un instrument fondamental pour rapprocher les deux traditions qui ont généalogiquement plus en commun que de divisions

 

organisé par l’Ecole française de Rome, le CIHAM, le CENJ, l’Università di Roma Tre et l’University of Saint Andrew

Atelier doctoral
Rome

École française de Rome