slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Marjorie BURGHART

Sujet: 

Remploi textuel, invention et art de la mémoire : les Sermones ad status du franciscain Guibert de Tournai († 1284)

Directeur(s): 
Nicole Bériou (ULL2)
Établissement d’inscription: 
Université Lumière Lyon 2 - France
Courriel: 
marjorie.burghart@ehess.fr
résumé: 

La collection de sermons ad status du maître franciscain Guibert de Tournai († 1284), inscrite dans le nouvel art de prêcher qui se développe au XIIIe siècle, est surtout connue pour la particularité de son organisation, qui répartit les sermons selon les états de vie d'auditoires plutôt que selon les occasions du temps liturgique. Cette thèse réalise un bilan et une actualisation des connaissances sur l'auteur et la collection, ainsi qu'une analyse approfondie de cette œuvre, assortie d'une transcription intégrale. Elle ouvre également la voie d'une réinterprétation du remploi littéraire chez Guibert de Tournai, et propose une lecture nouvelle du découpage ad status à la lumière de la mnémotechnique et des arts de la mémoire. Le premier chapitre fait un bilan des connaissances sur Guibert de Tournai. Enfant de la bourgeoisie flamande, il reste fidèle à sa terre d'origine et aux hommes qu'il a connus ici, bien longtemps après que ses études et son engagement dans l'ordre franciscain l'ont amené à Paris. Intellectuel fécond dans des genres variés, son œuvre laisse entrevoir une personnalité éprise de mystique et de contemplation. Personnage proéminent dans le paysage intellectuel parisien des années 1260, en relation avec de grands personnages politiques et intellectuels de son temps, il s'intéresse aussi aux questions de formation et de transmission du savoir, et bien évidemment à la prédication que nous le voyons pratiquer, grâce à des reportations parisiennes, jusqu'au soir de sa vie. Le deuxième chapitre est consacré à la présentation et l'analyse détaillées de la collection ad status. La tradition en est foisonnante, compliquée par quelques accidents conjoncturels dans la transmission du texte. Elle laisse tout de même entrevoir un texte qui semble relativement stable. Dans son contenu, systématiquement analysé, la collection est un bel exemple de « sermons modernes » dans sa manière d'arranger la matière prêchable, en se servant de très nombreuses distinctiones pour structurer les textes. Le troisième chapitre explore le rapport de Guibert à l'intertextualité ou « remploi » littéraire. Le maître franciscain puise volontiers sa matière dans d'autres œuvres : son remploi des Sermones vulgares de Jacques de Vitry dans ses sermons ad status est connu de longue date, mais il a aussi trouvé chez Guillaume d'Auvergne une partie de la matière première des sermons sur les sacrements. Les emprunts à Jacques de Vitry, mesurés grâce à l'indicateur des exempla, se révèlent moins systématiques et plus complexes qu'on aurait pu le penser, montrant à quel point le remploi littéraire faisait partie intégrante du processus de création, pour Guibert comme pour d'autres auteurs médiévaux. Le rôle des œuvres de Guibert comme réservoirs de matière, faisant à leur tour l'objet de remploi dans des œuvres de genres et d'auteurs variés, est également mis en évidence dans une série de textes. Le dernier chapitre enfin propose une nouvelle lecture du choix d'organisation ad status de la collection, une interprétation alternative du projet de Guibert. Plutôt qu'un miroir de la société réelle ou idéale du prédicateur, la composition de sermons selon des états de vie de l'auditoire peut être comprise, à la lumière des arts de la mémoire, comme un ingénieux outil mnémotechnique pour l'organisation de la matière prêchable. En faisant des status des « lieux de mémoire », Guibert a réalisé une classification thématique de la matière prêchable selon les topoi attachés aux états de vie.

mots clés: 
Moyen Âge ; prédication ; sermon latin ; circulation des textes ; art de la mémoire
CV / Parcours: 

2002 - DEA d’Histoire médiévale : Edition électronique et modélisation de documents médiévaux pour un système d’information : l’exemple des comptes de châtellenie savoyards , obtenu à l’Université de Savoie sous la direction de Mr le Pr. Christian Guilleré 2000 - DESS CCI : Informatique option « Administration de systèmes distribués » (en alternance), obtenu à l’Université Lyon I 1998 - Maîtrise d’Histoire médiévale : Les routes, les passants et leurs fardeaux : étude des comptes du péage de Chambéry au début du XV e siècle , obtenue à l’Université Lyon II sous la direction de Mr. J.-L. Gaulin