slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Marion BONANSEA

ATER

Sujet: 

Les représentations de la guerre dans la chanson de geste et le roman arthurien en prose (fin XIe siècle - mi XIIIe siècle)

équipe de rattachement: 
Axe Thématique 5 : Textes, œuvres et corpus
Directeur(s): 
Jean-Claude Vallecalle (Univ. Lyon 2)
Jean-René Valette (Bordeaux 3)
Établissement d’inscription: 
Université Lumière Lyon 2 - France
Courriel: 
Marion.bonansea@gmail.com
résumé: 

Plus qu’un simple tableau des usages guerriers, ou qu’une approche substantialiste du thème de la guerre comme existant en lui-même hors des œuvres, ce travail est l’étude de l’élaboration de la notion de guerre dans et par les textes. Cela conduit donc à envisager les discours sur la guerre que propose notre corpus. Chercher une idée de la guerre pour ainsi dire prête à l’emploi reviendrait à « réduire la diversité des discours et dessiner l’unité qui doit les totaliser » (M. Foucault), à étudier la notion en fonction d’une conception préalable, extérieure, qui imposerait sa cohérence ‑ ainsi des grandes catégories de « guerre juste » de « guerre sainte », ou même de « croisade » ‑, alors qu’il paraît plus pertinent de penser qu’elle s’élabore à travers les récits eux-mêmes.

Ce travail compare aussi les modes de représentation de la guerre, de la société, ou de l’Histoire, propres à l’épopée des XIe - XIIIe siècle et au roman arthurien en prose du XIIIe siècle où les conflits collectifs tiennent une position clé. Le thème guerrier constitue en effet un prisme par lequel peut être envisagée la question des formes littéraires, dans la mesure où celles-ci ne sont pas de simples « moyens d’un contenu » mais bien des formes-sens où la guerre prend place et signification.

mots clés: 
Guerre ; récit ; ordre ; société ; histoire
CV / Parcours: 

ENS-lsh (2004-2008)
trois années de contrat doctoral à l'Université Lyon 2 (2009-2012)

descriptif des recherches: 

Confrontation du discours littéraire et des discours cléricaux sur la guerre ; réflexion sur les conceptions de la société (en synchronie) et de son histoire qui en sous-tendent la représentation.

Articles ou chapitres d’ouvrages collectifs: 

- « Ambiguïtés de la guerre épique », La Faute. Ambiguïté du jugement dans l’épopée médiévale, dir. B. Ribémont, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 231-250

- « La guerre dans La Mort Artu : hybridation générique et clôture romanesque », Les genres au Moyen Âge. La question de l’hétérogénéité, dir. V. Galent-Fasseur, Méthode ! Revue de littératures française et comparée, 17, Bandol, Vallongues, 2010, p. 123-132.

- « Le Waltharius et l’épopée romane : réflexions sur la temporalité épique », In limine Romaniae : Chanson de geste et épopée européenne, dir. C. Alvar et C. Carta, Berne, Peter Lang, 2012, p. 123-140

- « Espace, codes et désir de transgression : l’impossible unité du Bel Inconnu ». Atalaya. Revue en ligne d’études médiévales romanes, 12, 2011, Regards médiévaux sur la femme, 1, Ordre et transgression. article en ligne sur Atalaya/Revues.org

- « Guerre et quête dans le roman arthurien en prose », à paraître en 2012 dans le numéro de la Revue des Langues Romanes sur « La guerre : des motifs épiques aux réalités du XVe siècle »