slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Marie-Odile ROUSSET

Membres du jury :
Thierry Bianquis (professeur, Lyon2),
Pierre Guichard (professeur, Lyon2),
Alastair Northedge (Maître de conférence, Paris IV),
Christian Robin (Directeur de Recherche, CNRS),
Gabrielle Démians d'Archimbaud (professeur, Aix-en-Provence),
André Bazzana (Directeur de Recherche, CNRS).

Sujet: 

Contribution à l'étude de la céramique islamique : analyse du matériel archéologique de RAHBA-MAYADIN (Syrie, vallée de l'Euphrate)

Directeur(s): 
Thierry Bianquis
résumé: 

http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00280710/

La synthèse des travaux réalisés sur les sites de Mayadin et de Rahba, de 1976 à 1979, études de terrain et de la céramique, confirme les données textuelles. La ville de Rahba, au bord du fleuve, a bien été construite à l'époque abbasside, dans la première moitié du IXe siècle. L'abandon de cette première ville se situe au moment où les textes ne font référence qu'à la citadelle et à son rôle défensif, face aux invasions mongoles. L'évolution de la seconde ville de Rahba, au bord du plateau, est étroitement liée à l'activité de la citadelle.La période des Xe-XIe siècles, mal connue sur d'autres sites, est relativement bien représentée à Rahba. Un atelier de fabrication de céramique en est la principale illustration. L'étude des produits a permis de mettre en évidence des influences perses. Leur répartition, dans la moyenne vallée de l'Euphrate, correspond au territoire dominé par les Mirdasides, pendant la période d'indépendance de Rahba.Pour la période de la fin du XIe au XIIIe siècle, les plans des bâtiments mis au jour sont originaux : à l'époque seljoukide - zankide, les maisons, de plan carré, sont organisées autour d'une cour centrale sur laquelle s'ouvrent des iwans. Ces plans sont très proches de modèles afghans. Leur évolution à l'époque ayyoubide reflète le souci d'adapter les logements à une concentration de la population.Le grand bâtiment sondé au pied de la citadelle, dans la seconde ville de Rahba, est un exemple d'architecture publique, probablement une mosquée.Enfin, l'analyse de la place de Rahba au sein des différentes zones de distribution des céramiques, à travers les époques, met en valeur l'évolution des échanges économiques dans la moyenne vallée de l'Euphrate et l'importance des ensembles géopolitiques successifs.

mots clés: 
Syrie – vallée de l'Euphrate – fouilles maisons – ville – citadelle – céramique – abbasside – seljoukide – ayyoubide – mamelouk