slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Armand JAMME

Directeur de recherche
CNRS
HDR (Habilitation à diriger des recherches)
Champs de recherche: 
Histoire de la souveraineté pontificale : cour, administration, diplomatie, gouvernement de l’espace chrétien et de l’Italie.
Histoire militaire : guerre de cent ans, armées pontificales, compagnies d’aventure (France, Italie), etc.
Histoire des pratiques de l’écrit : comptabilité, épistolographie, archives (XIIe-XIVe s.).
Contact: 
armand.jamme@univ-lyon2.fr
Curriculum vitae: 

Agrégé d'histoire et membre de l'École française de Rome, il soutient un doctorat préparé sous la direction de P. Contamine, Pouvoirs, honneurs et profits. Les milieux laïcs d’Outremont dans l’Italie pontificale, en 2000 ; chargé de recherche au CNRS et chargé de cours à l'université de Lyon 2 et à l'université d'Avignon (2001-2012), il prépare une Habilitation à diriger les recherches, intitulée Papauté, Pouvoirs et Cultures Politiques, comprenant 8 vol. dont un mémoire inédit : « Apertis eis paterne clemencie januis » ? Pouvoir et communication politique dans l’Etat pontifical du Trecento, présentée en 2011 en Sorbonne ; directeur de recherche au CNRS depuis 2012.

Distinctions

Prime d’excellence scientifique du CNRS (2010-2014)

Recherche en cours: 

Ses recherches s'articulent autour de la gouvernementalité, concept vaseux d’après son propre inventeur et de fait galvaudé, qui désigne les rationalités propres au gouvernement des populations, rationalités plus particulièrement étudiées dans le cadre d’un pouvoir sans équivalent au Moyen Âge. Entre le XIIe et le XVIe siècle, l’Occident passe d’une structure idéologique dans laquelle le pape coiffe toutes les formes d’expression culturelle – le temps de la théocratie – à un temps d’équilibres dans lequel il n’est plus qu’un des déterminants de l’évolution historique, ce qui suppose une série d’adaptations souvent considérées comme les scansions d’un inéluctable déclin de l’auctoritas des clercs et qui fait que ce personnage abandonne progressivement une posture de souverain pour mettre en avant une fonction de pontife. Cette thématique de recherche a des résonnances avec les questions que pose aujourd’hui le gouvernement des grands ensembles et des superstructures politiques, même si son travail porte moins sur la production de normes que sur la gestion concrète d’une uniformité culturelle. En d’autres termes, cela signifie examiner diverses formes de scripturalité, pour éclairer le fonctionnement des institutions, saisir les enjeux de pouvoir autour de la communication politique et ses implications sociales.

 

Responsabilités scientifiques

- Dir. avec O. Poncet du programme « PapOffices » fin. par l’EfR, l’EnC et l’univ. Avignon : deux volumes, Collection de l’EfR n°334 et 386, publiés en 2005 et 2007.

- Responsable de l’équipe 3 de l’UMR, Pouvoirs, Administration et Ecrits pragmatiques (quinquennal 2011-2015).

- Dir. de l’édition critique des Livres d’officierspubliée par l'EfR en 2014.

- Coord. général du programme financé par l’AnR GEMMA et coord. de l’équipe I (2011-2015), marqué par six rencontres scientifiques et plus de 25000 numérisations de sources comptables (voir http://ressourcescomptables.huma-num.fr).

- Coord. du programme « LO J22 » soutenu par le consortium Cosme et le Ciham (2016-2020)

- Coord. avec P. Gilli et P. Cammarosano du programme « Diplurbaine », porté par le Cem, le Cerm, le Ciham et l’EfR (2017-2021))

Axe(s) contrat 2016-2020: 
Thématique 2 : Pouvoir et autorité en Orient et en Occident (G Castelnuovo/ P Buresi)
Thématique 4 : Écritures, livres, Translations (M Possamaï/ V Rouchon)
Thématique 5 : Hommes, biens et marchés (C Lenoble/ A Zouache)
Livres et direction d’ouvrages collectifs: 
  • Villes d’Italie. Textes et Documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles, dir. J.-L. Gaulin, A. Jamme et V. Rouchon, PULyon 2005, 329 p.
  • Offices et Papauté (XIVe - XVIIe siècle). Charges, hommes, destins, dir. A. Jamme et O. Poncet, Rome 2005 (Coll. de l’ÉfR 334), 1049 p.
  • Offices, Écrit et Papauté (XIIIe - XVIIe siècle), dir. A.Jamme, O.Poncet, Rome, 2007 (Coll. de l’ÉfR 386), 951 p.
  • Les relations diplomatiques au Moyen Âge. Formes et Enjeux (XLIe Congrès SHMESP – Lyon, 3-6 juin 2010), éd. en collab. avec M.-C. Isaia et T. Kouamé, Paris, 2011, 335 p.
  • Le Souverain, l’Office et le Codex. Gouvernement de la cour et techniques documentaires dans les Libri officiariorum des papes d’Avignon (XIVe - XVe siècle), dir. A. Jamme, Rome, 2014 (Sources et Documents publiés par l'ÉfR, n°3), 498 p.
  • Passions et Pulsions à la Cour (Moyen Âge - Temps Modernes), éd. B. Andenmatten, A. Jamme, L. Moulinier, M. Nicoud, Florence, 2015 (Micrologus’ Library 68), 370 p.
  • Le pouvoir de compter et décompter. Formes et logiques de pratiques médiévales (XIIIe – XVe s.), dir. A. Jamme, à paraître dans la Coll. de l’ÉfR.
Articles ou chapitres d’ouvrages collectifs: 

Histoire politique de l’Italie :

  • « Les mythes de fondation dans la Nuova Cronica de Giovanni Villani. Méthodes narratives et logiques illustratives », en collab. avec V. Rouchon, dans Ab Urbe condita. Fonder et refonder la ville : récits et représentations (seconde moitié du Moyen Âge - premier XVIe siècle), dir. V. Lamazou-Duplan, PU de Pau et de Pays de l’Adour, Pau, 2011, p. 207-239 (https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs- 00982198/document).
  • « La haine du pape. Des difficiles images du souverain pontife comme prince », dans « Rome, l’unique objet de mon ressentiment ». Regards critiques sur la papauté, éd. P. Levillain, Rome, 2011 (Collection de l’École française de Rome 453), p. 13-37.
  • « Des usages de la démocratie. Deditio et contrôle politique des cités lombardes dans le "grand projet" de Jean XXII », dans Papst Johannes XXII. Konzepte und Verfahren seines Pontifikats, dir. H.J. Schmidt, M. Rohde, De Gruyter, Berlin-Boston, 2014 (Scrinium Friburgense 32), p. 279-341.

Histoire de la papauté

  • « Renverser le pape. Droits, complots et conceptions politiques aux origines du Grand Schisme d’Occident », dans Coups d'État à la fin du Moyen Âge ? Aux fondements du pouvoir politique en Europe occidentale, éd. F. Foronda, J.-P. Genet, J. M. Nieto Soria (Collection de la Casa de Velázquez 91), 2005, p. 433-482 (https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00270079/document).
  • « Vescovi di Luni e papato nel Trecento. L’impossibile restaurazione del potere vescovile », dans Da Luni a Sarzana (1204-2004). VIII centenario della traslazione della sede vescovile, éd. A. Manfredi, P. Sverzellati, Città del Vaticano 2007 (Studi e Testi 442), p. 273-301.
  • « Offices et papauté ? Une question ouverte » (en collab. avec O. Poncet), dans Offices et Papauté (XIVe - XVIIe siècle). Charges, hommes, destins, dir. A. Jamme et O. Poncet, Rome 2005 (Collection de l’ÉfR 334), p. 1-12.
  • « Les contradictions du service pontifical. Procédures de nomination et raisons de l’office à travers la correspondance des papes et de leurs vicaires généraux», ibid., p. 29-92 (https://books.openedition.org/efr/1174).
  • « L’écriture, la mémoire et l’argent : un autre regard sur les officiers et offices pontificaux (XIIIe-XVIIe siècle) » (en collab. avec O. Poncet), Offices, Écrit et Papauté (XIIIe-XVIIe siècle), dir. A. Jamme, O. Poncet, Rome, 2007 (Collection de l’ÉfR 386), p. 1-13.
  • « Benoît XIII, le Schisme et la Couronne. Regards sur le croisement des enjeux politiques au temps de l’interrègne aragonais », dans La Corona de Aragón en el centro de su Historia. El Interregno y el Compromiso de Caspe (1410-1412), dir. A. Sesma Muñoz, Saragosse, 2011 (Gobierno de Aragón Colección Actas 75), p. 119-145 (http://www.patrimonioculturaldearagon.es/documents/10157/81f450be- 7fb2-4eef-a492-d34e0647577d).
  • «Rois de France et papes d’Avignon. Une relecture des relations entre deux pouvoirs dissemblables », dans Église et État. Église ou État ? Les clercs et la genèse de l’État. Mélanges H. Millet, dir. C. Barralis, J.-P. Boudet, F. Delivré, J.-P. Genet, Pub. de la Sorbonne - École française de Rome, Paris, 2014, p. 159-187 (https://books.openedition.org/psorbonne/3551).
  • « Le pape et les princes. Deux cas d’espèces : Clericis laicos - Guînes », dans Gouverner par les lettres, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, éd. A. Bérenger, O. Dard, PU de Lorraine, Metz, 2015, p. 117-145.
  • « Anges de la paix et agents de conflictualité. Nonces et légats dans l’Italie du XIVe siècle », à paraître dans Les légats pontificaux (mi XIe-mi XVIe siècle), éd. P. Montaubin.
  • « Les couronnements lyonnais de Clément V et Jean XXII. Imperium pontifical et monarchie française », à paraître dans De l'Empire au royaume : autour du rattachement de la ville de Lyon à la France, éd. A. Charansonnet, X. Hélary.
  • « Les banquiers et la curie aux XIIe-XIIIe siècles, de Rome à Florence », dans Die römische Kurie und das Geld (Mitte 12. Jahrhundert bis frühes 14. Jahrhundert), dir. W. Maleczek, à paraître dans les Vorträge und Forschungen der Konstanzer Arbeitskreis für mittelalterliche Geschichte.
  • « Le cardinal Bertrand du Pouget, interprète zélé ou fossoyeur des pensées politiques de Jean XXII ? » à paraître dans Jacques Duèse et son temps, Cahors.
  • « Mémoire vive et mémoire morte. Archives et identité pontificale (XIIIe-XIVe s.) », à paraître dans les Écritures grises, dir. A. Fossier, J. Petitjean, C. Revest (Coll. de l’ÉfR).

L’Etat pontifical et son gouvernement

  • « Forteresses, centres urbains et territoire dans l’État pontifical. Logiques et méthodes de la domination à l’âge albornozien », dans Pouvoir et édilité. Les grands chantiers dans l’Italie communale et seigneuriale, dir. É. Crouzet-Pavan, Rome, 2003 (Collection de l’École française de Rome 302), p. 375- 417.
  • « Le serment au pape. Rites de soumission et ordre politique dans les terres de l’Église (XIIIe- XIVe siècle) », dans Serment, promesse et engagement : rituels et modalités au Moyen Âge, éd. F. Laurent, PU de la Méditerranée, Montpellier, 2008, p. 317-331.
  • « Formes et enjeux d’une mémoire de l’autorité : l’État pontifical et sa construction scripturaire aux XIIIe et XIVe siècles », dans L’autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident), Pub. de la Sorbonne, Paris, 2009 (XXXIXe Congrès de la SHMESP), p. 341-360.
  • « Entre révélation des réalités et propagande politique, l’enquête et ses desseins dans l’État pontifical aux XIIIe et XIVe siècles », dans Quand gouverner, c’est enquêter. Les pratiques politiques de l’enquête princière (Occident, XIIIe-XIVe siècles), dir. T. Pécout, De Boccard, Paris, 2010, p. 257-284.
  • « De la République dans la Monarchie ? Genèse et développements diplomatiques de la contractualité dans l’État pontifical (fin XIIe-début XVIe siècle) », dans Avant le contrat social. Le contrat politique dans l'Occident médiéval XIIIe-XVe siècle, dir. F. Foronda, Pub. de la Sorbonne, Paris, 2011, p.37-79.
  • « Le pape et le châtiment de ses cités du XIIIe au XVIe siècle : de la ville incomprise à la ville apprise ? », dans Le châtiment des villes dans les espaces méditerranéens (Antiquité, Moyen Âge, Epoque moderne), dir. P. Gilli, J.-P. Guilhembet, Brepols, Turnhout, 2012 (Studies in European Urban History (1100-1800) 26), p. 201-222.
  • « Instructions et avis du cardinal Pierre d’Estaing sur le gouvernement des Terres de l’Église (1371) », dans Hommes, cultures et sociétés à la fin du Moyen Âge. Liber discipulorum en l’honneur de Philippe Contamine, éd. P. Gilli, J. Paviot, PU Paris-Sorbonne, Paris, 2012, p. 69-105.
  • « Il palazzo pontificio di Ancona, primo grande cantiere dell’Albornoz in Italia », à paraître dans Domus Hispanica : el real colegio de España en la historia (1364-2014), éd. M. Parada Lopez de Corselas, Bologne.
  • « Le scritture del governo pontificio dello Stato. Saggio di tipologia evolutiva tra Due e Trecento », à paraître dans Istituzioni, scritture, contabilità, dir. I. Lazzarini, A. Miranda, F. Senatore, La Viella, Rome.
  • « Una delle fonte della Descriptio Marchiae : il registro del tesoriere fiorentino Rinaldo Campana (1283) », à paraître dans les Mélanges pour le préfet S. Pagano.

Histoire militaire

  • « Les compagnies d’aventure en Italie. Ascenseurs sociaux et mondes parallèles au milieu du XIVe siècle », dans Le petit peuple dans l’Occident médiéval. Terminologies, perceptions, réalités, éd. P. Boglioni, R. Delort, C. Gauvard, Pub. de la Sorbonne, Paris, 2002, p. 347-363.
  • « Mécanismes dirigés, mécanismes spontanés. Notes sur les réseaux de travail des cavaliers d’Outremont en Italie (XIIIe - XIVe siècles) », dans Espaces et réseaux en Méditerranée (VIe - XVIe siècle). La configuration des réseaux, éd. D. Coulon, C. Picard, D. Valérian, Bouchene, Paris, 2007, p. 177-204 (https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00270072/document).
  • « Le Languedoc en Italie ? Réseaux politiques et recrutement militaire pendant la légation du cardinal Bertrand du Pouget (1319-1334) », dans Jean XXII et le Midi, Privat, Toulouse, 2012 (Cahiers de Fanjeaux 45), p. 255-290.
  • « Le pape, ses légats et la rétribution du service d’armes dans l’Italie du XIVe siècle », dans Rémunérer le travail au Moyen Âge. Une histoire sociale du salariat, éd. P. Beck, P. Bernardi, L. Feller,Picard, Paris, 2014, p. 461-485.
  • « Kings, Nobles and Military Networks (end-XIIIth – mid-XVIth Cent.) », en collab. avec S.J. Gunn, dans Government and Political Life in England and France (c.1300-c.1500), éd. C. Fletcher, J.-P. Genet, J. Watts, Cambridge UP, 2015, p. 41-77.
  • « Routiers et distinction sociale : Bernard de La Sale, l’Angleterre et le pape », dans Routiers et mercenaires pendant la guerre de Cent ans. Hommage à Jonathan Sumption, éd. G. Pépin, F. Lainé, F. Boutoulle, Péronnas, 2016 (Ausonius Éditions - Scripta Medieavalia 28), p. 57-99 ; conférence du 18 oct. 2013 accessible à l’url : http://www.youtube.com/watch?v=i6eW218L5nE

Institutions et sociétés curiales avignonnaises

  • « Bâtardise et patrimoine : les débuts dans la vie d’Antoine de La Sale (1386-1411) », dans Bibliothèque de l’École des chartes, 153, 1995, p. 161-175  (http://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_1995_num_153_1_450764).
  • « Garsabal. Voyages, carrière et fortune d'un officier pontifical », dans Identités juives et chrétiennes. France méridionale (XIVe-XIXe siècle). Études offertes à René Moulinas, éd. G. Audisio, R. Bertrand, M. Ferrières, Y. Grava, PU de Provence, Aix, 2003, p. 7-28.
  • « En marge de l’université : valeurs et vanités d’une noblesse curiale », dans VIIe centenaire de la fondation de l’université d’Avignon - Études vauclusiennes, 69, 2003, p. 31-32.
  • « Formes dissociées ou polyvalence de l’office curial ? Le maréchal du siège apostolique de sa naissance à son déclin (XIIIe-XVe siècle) », dans Offices, Écrit et Papauté (XIIIe-XVIIe siècle), dir. A. Jamme, O. Poncet, Rome, 2007 (Collection de l’École française de Rome 386), p. 313-392 (https://books.openedition.org/efr/2401).
  • « Le Maître de l’Hôtel du pape, entre imitations françaises, nécessités curiales et fantaisies pontificales (XIVe-XVe siècle) », dans La cour du prince. Cour de France, cours d’Europe (XIIe-XVe siècle), dir. M. Gaude-Ferragu, B. Laurioux, J. Paviot, Champion, Paris, 2011 (Études d’histoire médiévale 113), p. 53-80.
  • « Étiologie d’un vol annoncé. Violences, dépouilles et procédures autour de la mort d’un auditeur du Sacré Palais (Bernard de Caulason † 1354) », dans La mort curiale. Normes, usages et contraintes (Moyen Âge - Temps modernes), éd. B. Andenmatten, E. Pibiri, Lausanne, 2016, p. 13-46.
  • « Avignone, tra mobilità e conservatismo sociale. Riconsiderazione intorno al nepotismo di curia », dans La mobilità sociale nel Medioevo italiano. 3. Il mondo ecclesiastico (secoli XII-XV), a cura di S. Carocci e A. De Vincentiis, Rome, La Viella, 2018.

Epistolographie et Communication

  • « Logiche di potere e strategie documentarie. Produzione e registrazione delle decisioni di governo nello Stato pontificio del secondo Trecento », dans Scritture e potere. Pratiche documentarie e forme di governo nell’Italia tardomedievale (secoli XIV-XV), dir. I. Lazzarini, Reti Medievali - Rivista, IX, 2008 (https://www.storia.unifi.it/_RM/rivista/saggi/Jamme_08_1.htm).
  • «Réseaux, stratégies de communication et Storytelling au début du Grand Schisme d’Occident » dans Gegenpäpste. Ein unerwünschtes mittelalterliches Phänomen, dir. H. Müller, B. Hotz, Bohlau, Wien-Koln-Weimar, 2012, p. 261-284.
  • « Modelli epistolografici e parametri di tradizioni delle lettere : il caso della documentazione epistolare dei rettori e legati del papa nell’Italia centrale del Due e Trecento », dans La corrispondenza epistolare in Italia 1 (XII-XV), éd. M. Davide, Trieste, 2013 (Atti del CERM 5 - Collection de l’École française de Rome 474), p. 15-40.
  • « "Or çà, Messieurs, vous avez ouy, vive vocis oraculo ?" Écriture et oralité dans la décision pontificale au XIVe siècle », dans L’enquête en questions : de la réalité de la « vérité » dans les modes de gouvernement (Moyen Âge - Temps modernes), éd. A. Mailloux, L. Verdon, CNRS éditions, Paris, 2014, p. 71-84.
  • « Écrire au nom du pape du XIe au XIVe siècle. Formes et problèmes », dans Mélanges de l’École française de Rome – Moyen-Âge, 126/1, 2016 (https://journals.openedition.org/mefrm/3121).
  • « Contrôle, personnalisation et survalidation : les mentions hors teneur dans la correspondance des vicaires généraux du pape en Italie », à paraître dans Les mentions de chancellerie. Entre technique administrative et savoir de gouvernement, dir. O. Canteaut, Paris (Mémoires et documents de l’École nationale des Chartes).
  • «La tradizione delle lettere di governo nelle Terre della Chiesa. Poteri, concetti e comunicazione politiche nel XIII secolo”,  dans Carteggi fra basso medioevo ed età moderna. Pratiche di redazione, trasmissione e conservazione, éd. A. Giorgi, K. Occhi (Istituto storico italo-germanico di Trento), Il Mulino, Bologna, 2017
  • « Production et distraction des registres pontificaux : enquête sur le manuscrit de lettres de Jean XXII conservé à Cambrai », avec L. Vallière, à paraître dans Bibliothèque de l’École des chartes 2017.

Administration et Comptabilité

  • « Conscience et gestion de la crise dans le Patrimoine de Saint-Pierre. Systèmes d’exploitations, offices et pouvoirs à Cencelle (XIIIe - XVe siècle) », dans Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, 117/1, 2005, p. 353-406.
  •  « Du journal de caisse au monument comptable. L’évolution de l’enregistrement dans le Patrimoine de Saint-Pierre (fin XIIIe - XIVe siècle) », dans Mélanges de l’École française de Rome - Moyen Âge, 118/2, 2006, p. 247-268.
  • « De la banque à la Chambre ? Les mutations d’une culture comptable dans les provinces de l’État pontifical (1270-1430) », Offices, Écrit et Papauté (XIIIe-XVIIe siècle), dir. A. Jamme, O. Poncet, Rome, 2007 (Collection de l’École française de Rome 386), p. 97-251 (https://books.openedition.org/efr/2391).
  • « Histoire médiévale et comptabilités : durenouveau d’un champ historiographique au renouvellement des perspectives d’édition », dans Pourquoi éditer des textes du Moyen Âge au XXIe siècle ?, DHIParis, éd. R. Grosse et O. Canteaut, Perspectivia.net, 9, 2014 (https://www.perspectivia.net/publikationen/discussions/9-2014/jamme_histoire).
  • « Livres d’offices et Livres d’officiers. États d’une pratique et raisons d’une enquête (XIIIe- XVIe siècle) », « La parole du souverain et l’écrit documentaire : le Livre d’officiers à l’épreuve du voyage pontifical (1362-1370) », « Du Livre d’officiers au Livre des chapelains : les réformes du camérier Pierre de Cros », « Apports et devenirs d’une recherche : production documentaire et modèles de cour dans la deuxième moitié du XIVe siècle », dans Le Souverain, l’Office et le Codex cit., p. 1-15, 33-74, 115-126.
  • « Comptabilité provinciale, écriture du crime et modèles de "disciplinement" dans les Terres de l’Église (XIIIe-XVe siècle) », dans Monuments ou documents ? Les comptabilités, sources pour l’histoire du contrôle social, éd. A. Wirth-Jaillard, A. Musin, N. Demaret, E. Bodart, X. Rousseaux, Bruxelles, 2015 (Archives générales du royaume - Studia 154), p. 45-79.
  • «Mathématisation du réel et narrativité: le livre de comptes comme "refiguration" institutionnelle », dans Ce que compter veut dire. Le discours comptable aux XIIIe-XVe siècles, éd. A. Lemonde, PU Rennes.
  • «Mathématisation du réel et narrativité: le livre de comptes comme "refiguration" institutionnelle », dans Ce que compter veut dire. Le discours comptable aux XIIIe-XVe siècles, éd. A. Lemonde, PU Grenoble.
  • «Art, technique ou matrice de l’autorité ? Les comptabilités et le développement des rationalités pratiques (XIIe - XVe siècles), introduction au volume Le pouvoir de compter et décompter. Formes et logiques des pratiques médiévales
  • « Publier des comptes en ligne : l’expérience Gemma », à paraître dans les actes du 1er colloque de l’ANR Transcript L'édition en ligne de documents d'archives médiévaux

Articles de dictionnaires :

  • •   « Foulque de Villaret », « Guillaume de Villaret », « Juan Fernandez de Heredia », « Montréal du Bar », dans Prier et combattre. Dictionnaire européen des ordres militaires au Moyen Âge, dir. N. Bériou, P. Josserand, Paris, Fayard, 2009, p. 364-365, 417, 513-514, 630.
    •   « Guillaume de La Penne », dans Dictionary of Medieval Chronicle, Brill, 2010.
    •   « Bertrando del Poggetto », avec P. Jugie, dans le Dizionario Biografico degli Italiani 84, 2015 (http://www.treccani.it/enciclopedia/bertrando-del-poggetto_(Dizionario_Biografico).
    •   « Census », « Focaticum, focularia, affictus, fumantaria », « Procuratio », « Tallia militum », dans le Glosario critico de fiscalidad medieval. (http://www.imf.csic.es/index.php/fuentes-documentales/fuentes-documental...)