slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Derniers dépôts du CIHAM sur HAL SHS

[halshs-02317116] Actes des rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique

mer, 19/02/2020 - 12:36
Actes des Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique qui se sont tenues à Lyon le 6 juin 2019, organisées par l'association de jeunes chercheurs Diachronies Contemporaines.

[halshs-01484139] Histoire des femmes et histoire du genre dans l'Occident médiéval

mar, 11/02/2020 - 13:24
Un bilan sur l'histoire des femmes et celle du genre dans l'Occident médiéval

[cea-02328190] Finally, an antique standard of steel semi-finished products!

lun, 10/02/2020 - 19:13
In ancient metallurgical contexts, steel enjoys a special prestige thanks to his mechanical behaviors: especially its hardness which can be increased by quenching. However, if one relies on discoveries of protohistoric and antique semi-products, steel remains a rare material (Dillmann et al., 2011). Certainly, there are heterogeneous products in which ferritic and steel zones coexist, but the homogeneous masses entirely composed of steel remain relatively exceptional. Yet the study of some antique objects clearly shows that both production and trade of pure steel occur (Berranger et al. 2011, Pagès et al. 2011, Pagès 2014, Berranger et al. 2017, Dillmann et al. 2017). Moreover, ancient authors such as Pliny the Elder distinguish the materials using the terms heterogeneous iron and pure steel. The study of two antique semi -products, with identical morphology and structure, provides new perspectives on this question. Fully steeled to 0.7 / 0.9% carbon, they are bars 15 cm long and 3 x 1.5 cm section. They have been discovered in the Roman military camp Strebersdorf (Burgenland, Autriche, Groh 2009) and in the late-antiquity fortified hilltop city of Roc de Pampelune (Argelliers, Hérault, France, Pagès et al. 2005). More than 5 centuries and 1500 km separate these similar discoveries. How to interpret this? That's the question we want to answer by using the results of metallographic and LA-ICP-MS analyses and confronting them with the facts recounted by the ancient authors as Pliny the Elder.

[hal-02446390] Inquisiteurs entre deux mondes

sam, 25/01/2020 - 02:37
[NB version final de cet article, avec numerotation, se trouve dans Raison Présente n°212 (4/2019)] LA PROBLEMATIQUE DE L'INQUISITION DANS L'HISTOIRE « L'Inquisition est un sujet d'une nature si particuliere que quiconque tente d'en parler avec impartialite comprend qu'il a entrepris d'aborder un domaine tres difficile ». Ainsi commence la partie consacree a l'Inquisition dans le livre richement illustre Ceremonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde, oeuvre de deux protestants francais, Bernard Picard et Jean Frederic Bernard, fuyant la contre-reforme et refugies a Amsterdam, le livre a connu un succes international au XVIIIe siecle. Dans leur tentative de presenter « objectivement » les religions du monde, un des premiers essais pour comparer les religions, ils s'affrontent a cinq siecles d'histoire des Inquisitions catholiques. Deux cent cinquante ans plus tard, l'historien Edward Peters avoue dans son livre magistral Inquisition (1989) que la tache n'est pas plus aisee pour l'historien moderne « tant mythe et histoire de l'Inquisition sont etroitement entrelaces. Demeler l'un de l'autre entraine a toucher quelque chose qui resonne encore dans la conscience moderne et souleve le soupcon que l'historien ne fait que creer un nouveau mythe pour remplacer l'ancien ». L'Inquisition en est venue a representer l'etendue sans limites du fanatisme religieux : une figure sainte qui commet des « actions mauvaises et injustes » en utilisant des « methodes tyranniques » incluant la torture et la mise a mort. Cette image s'est incarnee dans de nombreuses formes ideologiques : elle a une origine confessionnelle, un exemple pour les protestants de tout ce qui pechait chez les « papistes » de la Sainte Eglise catholique et romaine. Depuis le debut du XXe siecle, on l'a vue comme un probleme lie au fanatisme religieux en general, qui freine le progres de l'humanite dans la connaissance et la science. En depit de ces polemiques, les historiens des societes du Moyen Age et des debuts de la periode moderne sont revenus aux sources pour eclairer les origines de l'Inquisition. C'est dans l'unite des deux spheres d'activite-la religion et la politique-, que la theorie politique occidentale a tente de separer depuis les Lumieres, qu'on a trouve des reponses (en clair, person-ne n'aurait compris la separation de ces deux spheres avant le xiiie siecle). On voit que les premieres inquisitions espagnole et portugaise qui visaient les juifs et les musulmans convertis mais suspects (et * Universite Lumiere Lyon 2-CIHAM. Traduction en francais par Eve Wasmuth, revue par la redaction

[hal-01801523] La predicación aljamiada

ven, 17/01/2020 - 13:27
Aunque el corpus aljamiado cuente con numerosas prédicas, este género aún no ha sido realmente objeto de estudio. Es sin embargo rico para la investigación de los textos y las minorías mudéjares y moriscas, siendo la prédica, uno de los medios de configuración sociocultural de la comunidad musulmana hispana medieval. Permite enlazar producción textual, actuación ritual y edificación moral. Entre los múltiples intereses que presenta la predicación vernácula aljamiada, esta comunicación se detendrá en tres cuestiones metodológicas y temáticas de la elaboración y el uso de esos textos. Primero, la identificación y caracterización de las predicaciones en el corpus general aljamiado es un punto de partida necesario que interroga a la vez los tipos de prédica. Reflexionar sobre una tipología implica consecutivamente la identificación de las fuentes textuales y la consideración de la elaboración de unos modelos genéricos y discursivos que se adoptan, adaptan o elaboran. Por fin, considerar el discurso predicativo, su papel y su propósito, lleva a tomar en consideración sus fines rituales y el impacto sobre la comunidad, así como el papel del predicador, como guía religioso y mediador cultural. Permite así también acercarse a esta figura un tanto misteriosa en las demás fuentes y su función conservadora en la comunidad. Por ser un género performativo por antonomasia, estudiar la predicación es encarar la relación entre discurso de autoridad, predicador y comunidad.

[hal-02306895] D’Awḏaġust à Cordoue. L’or du Soudan et la politique maghrébine du califat umayyade d’al-Andalus (IVe/Xe siècle)

mar, 14/01/2020 - 11:38
L’or du Soudan (bilād al-Sūdān) tient un rôle fondamental dans l’histoire de l’Occident musulman médiéval : produit et raffiné dans la boucle du Niger, il était acheminé, à travers le Sahara, jusqu’au Maghreb, et, au-delà, vers al-Andalus, l’Occident latin, l’Orient islamique... Son caractère mystérieux, voire mythique, dans plusieurs sources médiévales, en a fait un véritable «monstre» historiographique, si l’on en juge par le nombre des publications qui lui ont été consacrées. Son histoire au IVe/Xe siècles reste néanmoins méconnue, cachée derrière l’analyse des grands enjeux géopolitiques du conflit entre les Umayyades de Cordoue et les Fatimides de Kairouan. Ainsi, sous beaucoup de plumes (Maurice Lombard, Jean Devisse...), cet or serait le facteur explicatif exclusif de l’affrontement entre les deux califats d’Occident. Au-delà des implications territoriales de ce conflit, qui sont évidemment essentielles, on peut s’interroger sur la circulation de cet or, et notamment sur les itinéraires qui ont permis son acheminement au Maghreb occidental, puis en al-Andalus. Autrement dit, au-delà d’une réflexion sur l’historiographie de la question, il convient d’analyser la circulation de cet or, du bilād al-Sūdān jusqu’à Cordoue. Quels ont été les rythmes et les temporalités de ces flux ? Les volumes concernés ? Comment ces circulations s’organisaient-elles ? Dans quelle mesure leur structure a-t-elle été modifiée par la rivalité de Cordoue et de Kairouan ? Autant de questions jusqu’ici peu abordées, qui permettraient de faire un peu la lumière sur cette période cruciale que constitue, avant l’avènement des dynasties berbères, le IVe/Xe siècle, dans l’histoire du Maghreb.

[hal-02182737] Stylometry for Noisy Medieval Data: Evaluating Paul Meyer’s Hagiographic Hypothesis

mar, 14/01/2020 - 11:38
Stylometric analysis of medieval vernacular texts is still much of a challenge: the importance of scribal variation, be it graphic or more substantial, as well as the variants and errors introduced in the tradition, complicates the task of the would-be stylometrist. Basing the analysis on the study of the copy from a single hand of several texts can partially be a way around this issue (Camps & Cafiero, 2012), but the limited availability of complete diplomatic transcriptionmight make it difficult. In this paper, we use a workflow combining handwritten text recognition and stylometric analysis, and apply it to the case of the hagiographic works contained in MS BnF, fr. 412. We seek to evaluate Paul Meyer's hypothesis about the constitution of groups of hagiographic works, as well as to examine potential authorial groupings in a vastly anonym corpus.

[hal-02428286] Ibn Ḥanbal, un faqīh (jurisconsulte) controversé

jeu, 09/01/2020 - 02:36
Depuis la parution du livre ihtilâf al-fuqahâ' de Tabarî, la question du statut d'Ibn Hanbal a préoccupé plusieurs jurisconsultes et historiographes traditionnistes de toutes obédiences juridiques. Mais si son statut de jurisconsulte est discutable, son rang de traditionniste (muhaddit) est unanimement reconnu ainsi que son affiliation aux meilleurs hommes de Tradition. Comparée au fiqh des trois fondateurs d'écoles sunnites existantes, Abu Hanîfa, Mâlik, aš-Šâfi'î, la conception du droit légal d'Ibn Hanbal s'avère différente. Elle est fondée généralement sur les trois principes suivants : le moindre avis juridique doit plonger ses racines dans le Texte (nass), toute vocation à l'opinion juridique personnelle (ra'y) est exclue et le raisonnement humain ne saurait se substituer au Texte, même quand celui-ci ne propose pas de solution.

[halshs-02408213] La céramique en Haute Durance à l’Époque moderne d’après les fouilles du bourg castral de L’Argentière à L’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes)

sam, 04/01/2020 - 02:25
Après quatre années d’opérations archéologiques menées au château de L’Argentière, le mobilier céramique datant de l’époque Moderne a été récolté en suffisante quantité pour proposer une étude sur la consommation en Haute Durance. La recherche s’est d’abord heurtée à un manque de référentiels et de typo-chronologie pour ce genre de céramiques et la fragmentation importante des tessons n’ont pas facilité les identifications. Toutefois, deux grands groupes de pâte ont pu être mis en évidence : l’un de couleur rouge sombre avec une forte proportion de mica, l’autre rouge clair avec des inclusions de calcaire. À l’intérieur de ces deux groupes ont également été remarqués des traitements techniques différents. Selon les indices accumulés durant l’étude, ces céramiques auraient été produites en Moyenne Durance, dans une large aire allant de Manosque jusqu’aux alentours de Gap. Des analyses pétrographiques pourraient préciser cette provenance.

[hal-02405096] Dévots et Renonçants : L'autre Catégorie de Forgeurs de Hadiths

sam, 21/12/2019 - 02:42
Dès le premier siècle de l'hégire, pour s'imposer comme la seule voie légitime qui représente fidèlement l'islam contre les familles religieuses rivales, notamment le šīʿisme et le ḫ āriğisme, le sunnisme, comme ces derniers, a dû largement user des traditions prophétiques. Néanmoins, les règles qu'il érigera pour fonder cette nouvelle matière de connaissance religieuse ne verront le jour qu'un siècle plus tard. Suite aux rivalités politico-religieuses qui les avaient suscitées en partie, une fois développées et réorganisées progressivement en système de contrôle, ces règles allaient s'appliquer à toutes transmissions de traditions, sans en excepter celle de garants sunni-tes eux-mêmes. Au sein de celle-ci, certains rapporteurs de hadiths, d'une prolixité impression-nante, particulièrement versés dans le renoncement (zuhhād) et la dévotion cultuelle (ʿubbād), se sont révélés de peu de foi, voire des menteurs notoires ; raisons suffisamment convaincantes pour qu'ils soient catalogués, par des critiques farouchement fidèles au traditionnisme, comme une catégorie distincte de transmetteurs indigne de confiance. Leurs hadiths, tant au niveau des matns qu'au niveau des isnāds, tout au long des trois générations successives des salafs, ont été scrutés de très près, puis évalués et enfin décrétés impropres à la transmission (matrūk). En effet, la « forgerie » des hadiths, qui était de mise dans ce milieu, ne laissait pas de s'accentuer pour devenir un art de subterfuge dont se réclamaient ouvertement, dans la noble intention de servir la communauté sunnite, de notoires ''renonçants''. Mots-clés Renoncement (zuhd), dévot, mystique, hadith, forgerie (waḍ ʿ), hérésiographie sunnite, la critique des autorités (ʿilm al-riğāl). * Cet article est la version définitive de ma contribution à la journée d'études sur « Le ḥ adīt̠ : histoire, conceptions, usages », organisée, le 16 juin 2005, à EPHE/section religieuse, par M.H. Benkheira dont je salue l'initiative. Je tiens également à lui renouveler mes remerciements pour sa lecture attentive de la première version de ce travail, et pour les pertinents conseils qu'il m'a prodigués. Mes remerciements vont aussi à M lle Jacqueline Sublet, grâce à qui ce travail a pu être repris de nouveau et mené à son terme.

[tel-02408221] Exploitation minière et implantation castrale en Dauphiné médiéval (Xe-XVe siècles)

mar, 17/12/2019 - 03:27
Le contrôle des ressources minières est un enjeu d'importance pour le pouvoir seigneurial qui, en plus d'un atout économique, en tire un certain prestige. En Dauphiné, les premières mines de métaux précieux sont exploitées dès la fin du IXe siècle ou le début du Xe à L'Argentière (Hautes-Alpes). C'est aussi avec celles-ci que les comtes dꞌAlbon, futurs Dauphins, entament leur appropriation des ressources souterraines de leur territoire grâce à deux donations similaires de l'empereur Frédéric Ier en janvier et juillet 1155. Les mines de métaux non-précieux, mais très importants pour la société médiévale, comme le fer, sont aussi exploitées assez tôt dans les montagnes dauphinoises, notamment dans la région d'Allevard (Isère), où les comtes dꞌAlbon installent progressivement leur autorité.En parallèle, les implantations castrales, multipliées depuis les environs de l'an Mil, sont le reflet de la prise de pouvoir progressive de seigneurs locaux et participent au contrôle des territoires. Le château, au-delà de son rôle militaire propre, fait office d'édifice multifonctionnel avec la création des États princiers et le développement de leur administration. Ce sont de véritables relais du pouvoir comtal capables de surveiller et de défendre mais aussi d'administrer leur territoire, et plus particulièrement en contexte minier. Cependant, les liens entre châteaux et exploitations minières ne sont pas forcément visibles et dépendent souvent de la nature du gisement, précieux ou non, du degré de contrôle du territoire ou de sa topographie. À Brandes (Oisans, Isère) ou à L'Argentière, sites argentifères, le château est abandonné dès la fin de l'exploitation minière (fin XIIIe – début XIVe s.), dans le premier cas, ou est partagé entre deux familles vassales pour le second, signe de liens étroits pour le pouvoir comtal entre mines et châteaux. Cela ne se vérifie pas dans les territoires producteurs de fer où les châteaux ont une tout autre vocation que protéger et encadrer la production minière. La mise en place d'une nouvelle politique minière après la grande crise du milieu du XIVe siècle bouleverse aussi la fonction du château qui n'a alors plus de rôle dans l'exploitation minière, métaux précieux ou non.

[hal-02369151] Editing a 15th century political treatise using the computer: a back and forth between meaning and information

ven, 22/11/2019 - 02:38
This presentation will by an introduction to my project of comparative edition of the Regimiento de los prínçipes, focusing on the dialectic between information and meaning. By showing the workflow of the edition, I will point out how these two concepts can help us understand how to use the computer to edit a medieval text: what are the steps I have to take before the final production of meaning, that is, the publication of the text and its study?

[hal-02186688] Patrimoine et espace urbain médiéval européen : création d'un SIG et d'une plate-forme Internet

mer, 20/11/2019 - 08:57
Ce projet se fixe l'objectif de réaliser un instrument opératif associant une base de données médiévales et un SIG (Système d'information Géographique). La réalisation de cet instrument facilitera la gestion du patrimoine urbain et l'intégration de l'histoire médiévale dans la ville.

[halshs-02169179] Luxure et dilapidation au couvent des augustiniennes de Sainte-Marie de la Rive (diocèse de Maguelone) : une enquête lancée par Jean XXII en 1327

mer, 20/11/2019 - 08:57
Des plaintes présentées en consistoire au nom de Ricarde de Montagut, prieure de Sainte-Marie de la Rive, contre Brenguier de Fabrègues, chanoine de Maguelonne et prieur de Fabrègues (paroisse située entre Montpellier et Sète), donnèrent lieu en avril 1327 à l'émission d'un mandement d'enquête de Jean XXII après de premiers développements à l'audience cardinalice du cardinal Guillaume de Peyre Godin. Avant de donner le texte latin de cette lettre, suivi d'une traduction française, on analyse les éléments de procédure qui peuvent y être relevés ainsi que le récit, haut en couleur, des méfaits du prieur. Ce dernier aurait eu commerce charnel avec deux moniales de Sainte-Marie, lesquelles auraient été ses complices et auraient ensuite essayé d'assassiner Ricarde de Montagut. Le prieur se serait aussi rendu coupable d'autres atteintes au droit (injurie) et crimes au détriment de la communauté, parmi lesquels seule la « dilapidation » est évoquée explicitement. On retrouve donc ici une association, très souvent observée dans les procès contre les prélats aux XIII e et XIV e siècles, entre péchés charnels et abus au détriment des intérêts matériels de l'Église. Quelques documents conservés aux Archives départementales de l'Hérault, cependant, jettent une lumière différente sur l'affaire. Ils révélent que Brenguier de Fabrègues prétendait exercer un droit de contrôle, contesté par la prieure, sur la communauté de Sainte-Marie.

Pages